59 Vues

Annie, bimbo mature gros seins refaits

6 0
Categories:
MILF

Voilà on a compris ce qui motive les femmes matures d’une cinquantaine d’années après le divorce. Elles cherchent simplement à retrouver leur jeunesse. C’est la raison pour laquelle nombre d’elles dont Annie, une bimbo mature cannoise comme il en existe et comme il viendra encore plus avec le temps, a fait le choix de la jeunesse. Peut-on vraiment poser le postulat de la sorte ? Disons que le selfie de cette bimbo mature exprime plutôt la fierté d’avoir passé les 50 ans tout en restant un minimum bonne. En effet, Annie revendique son statut de femme mure et de MILF et ne souhaiterait en aucun cas être une minette. Elle lutte simplement contre le temps en usant de la chirurgie esthétique afin d’affiner et perfectionner sa maturité. Alors ça passe évidemment d’abord par une paire de gros seins refaits. Un peu de botox dans la bouche, du sport, on enfile une combinaison en dentelle. On est ainsi partis pour aller se faire baiser la chatte.

Une bourgeoise sexy toujours à l’affût de la rencontre coquine

Certaines de ses amies estiment qu’Annie a une mentalité d’homme. En tout cas, à voir son appétit carnassier, son attitude de prédatrice, c’est le portrait craché de son ex-mari qui la trompait et ne pouvait s’empêcher de reproduire le schéma. En effet, notre bourgeoise sexy est toujours celle qui fait le premier pas. A l’affût de la rencontre coquine d’un soir. Toujours à vouloir provoquer le destin au bar des grands palaces de Cannes, on la prend parfois pour une rabatteuse. Par conséquent, elle doit aiguiser son game. Dire la bonne parole pour capturer sa proie, pas forcément jeune. Il est vrai qu’elle n’est à l’aise qu’avec les vrais mâles. Rien ne vaut selon une bonne gueule de baroudeur. Poivre et sel, sportif, voilà le profil de son amant idéal.

Son côté pute superficielle ne gêne personne

On peut néanmoins se poser la question de son style. En effet, elle a adopté le look bimbo mature en connaissance de cause. Elle, qui est experte en art moderne et chef d’entreprise rusée, avait envie de ce style cagole qui détonne avec sa personnalité. Mais lorsqu’on a 52 ans, on ne peut plus faire dans la nuance. Soit on est une vraie salope, soit on reste à manger sa soupe peinard en regardant TPMP. Tuer ou être tué, notre bimbo à gros seins a choisi son camp et elle ne fera ainsi pas partie des brebis.


           

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CATEGORIES 🔥